Aller au contenu

Diplomatye yssoise

Représentants étrangers

Réputation sur la communauté

1 Neutral

À propos de Diplomatye yssoise

  • Date de naissance 09/07/1990

Informations personnelles

  • Commune
    Pjednè

Visiteurs récents du profil

395 visualisations du profil
  1. Diplomatye yssoise

    Réception de la délégation yssoise

    <<Hélas Chancelyer, il semble que nos pays respectifs souffrent d'un certayn ... manque de considérations de la part de certains de nos voysins. Raysons de plus si il en est pour nouer des lyens, l'adversyté est un puyssant moteur à ce sujet. Alors, le plus symple serayt de laysser les pysses-froyds aboyer dans leur coin et de nous concentrer sur un avenir commun et profitable à tous. Et ne vous inquiétez pas pour ce qui est un traité, en bon diplomate, je ne vyens jamays les mayns vides.>> Gladys porta la main à la boutonnière de son caftan. Elle en défit quelques uns non sans guetter du coin de l'œil le regard plein d'intérêt du beau et musculeux chancelier. Elle glissa ensuite son autre main à l'intérieur de sa veste et sorti d'une poche interne une enveloppe scellé qu'elle décacheta. Elle en sorti les feuilles qu'elle déplia et tendit au chancelier.
  2. Diplomatye yssoise

    Réception de la délégation yssoise

    Gladys fut introduit auprès du chancelier d'Abalecon, lequel au passage était un fort bel homme doublé d'un homme d'assez bon gout à en croire le decorum du salon ou il accompagna l'yssoise. Était-ce pour émoustiller ce dernier ? Elle en tout cas, restait concentrer sur sa mission, l'effort avant le réconfort. A l'invitation de l'homme fort d'Abalecon, elle s'assit dans le siège et lui répondit : <<Vous vous méprenez Excellence, je ne suys en ryen perdu. C'étayt même mon intentyon de venir à Abalecon, ou plutôt celle du Conseyl des Portes d'envoyer quelqu'un. Car voyez-vous, je suys diplomate, en missyon au nom du Sérényssime Empire d'Ys pour dyscuter avec votre gouvernement de la possybilité d'ouvrir des relatyons diplomatiques entre nos deux pays. L'accent tout à fait particulier de Gladys ne sembla pas gêner son interlocuteur outre-mesure. A moins que ce soit parce qu'il avait les yeux rivés sur sa poitrine (ce qui à Ys est perçu comme un signe d'admiration). Elle reprit. -Mercy de vous soucyer des mes amplettes. A dire vray je n'avays pas prévu pareyl détour du à l'attente. Au moyns votre économye semble tout à fayt en marche. L'actuelle situatyon économique d'Ys, quelque peu amoyndrie par des années de glaciatyons et d'anarchyes, rend diffycile voyr impossyble les échanges économiques entre nos deux états pour le moment. Je puys espérer que la situatyon s'amélyore dans le futur mays à l'heure actuel, il nous faut nous contenter de peu. Malgré cela, Ys peut offrir cependant d'autres opportunités d'échanges avec Abalecon, notamment par de projets universytaires, scientifiques et culturel qui sont, Loué Soyt Poséydon, des domaynes qui n'ont pas eu à trop souffrir des trystes années dont nous venons de sortir.>> Elle s'arrêta, guettant la moindre réaction ou début de réponse du Chancelier.
  3. Diplomatye yssoise

    Arrivé de la diplomatye yssoise

    Gladys répondit favorablement à l'annonce qui lui fût faite. Enfin elle allait pouvoir se mettre au travail.
  4. Diplomatye yssoise

    Arrivé de la diplomatye yssoise

    La diplomate yssoise avait fait le tour des commerces détaxés. Et ça se voyait à en croire les quelques sacs de grand magasins qu'elle avait aux bras. Elle ne s'était pas arrêté au premier bar-tabac venu, mais quasi-exclusivement dans les magasins de luxe. Il faut dire que le Conseyl du Dehors (l'équivalent du ministère des affaires étrangères ailleurs) accordés toujours à ses diplomates des enveloppes assez conséquente. La soif la tenaillant, elle s'était arrêté dans un troquet, toujours dans la zone détaxé ou elle essaya quelques alcools locaux. Pas d'absynthe hélas, à part une version frelaté sans thuyone et sucré comme pas permis qu'elle ne se permit pas de gouter. Si elle faisait convenablement sa mission (et si les autorités locales ne l'avaient pas oublié), elle aiderait les abaleconnais à rectifier cette erreur.
  5. Diplomatye yssoise

    Arrivé de la diplomatye yssoise

    Gladys observa la scène dont elle était plus ou moins à la fois l'actrice et l'élément perturbateur. Ceci d'un œil tout à fait intrigué. C'était la première fois qu'un diplomate provoquait autant de remous. Cela dit, elle laissa faire, c'était le mieux pour le moment. Et bien qu'elle n'était que peu formé aux langues local, Gladys, comprit néanmoins dans les galimatias du premier personnage au moins le mot "mignonne". Métonymie fort pratique pour parler d'une yssoise (qui de toute façon quoi qu'il arrive est mignonne, même les moches sont mignonnes à Ys, c'est dire). Mais elle ne voyait pas en quoi son caftan paraissait ridicule, le dernier modèle de la collection printemps-été de l'an XVIII de chez Givenchys ! Elle conserva cela dit la carte de visite du premier abaleconnais, au moins le volet économique de sa mission semblait être tout à fait concluant, ne restait plus qu'à effectivement profiter de la zone détaxé de l'aéroport. L'yssois est un consommateur zelé, mais encore faut-il lui proposer de la consommation de haute-qualité.
  6. Diplomatye yssoise

    Le bar

    Bonjour. Considérant les différentes réactions micromondiales au sujet d'Ys, il nous a parut important à Steph et à moi de nous exprimer sur ce sujet et de clarifier autant que possible notre position. Nous avons donc rédigé une lettre ouverte qui s'adresse au micromonde. Et afin de ne pas polluer d'avantage la partie Ex-Lude de votre forum, je me contenterai de mettre le lien vers la lettre. http://serenyssime.xooit.org/t383-Lettre-ouverte-a-un-Micromonde-la-d-rive.htm Ludiquement. Aurélien
  7. Diplomatye yssoise

    Demandes administratives

    Bonjour. Juste pour signaler également des erreurs 504 et mysql également, et peut-être aussi des lenteurs dans le chargement des pages (si c'est lié ou pas je sais pas). Voilà.
  8. Gladys d'Erésys était une pimpante et jeune diplomate yssoise, issue d'une bonne famille de Tyr-les-Bains. A peine était-elle sorti de l'École Pratique Yssoise et avait intégré le Conseyl du Dehors qu'elle avait été dépêché pour rencontrer le gouvernement d'Abalecon et ouvrir des relations diplomatiques. Jusqu'à maintenant, le gouvernement yssois avait axé sa diplomatye vers le sud de l'Archipel, et avait au final malgré sa position géographique, que peu de contact avec le nord. Elle se présenta à l'aéroport après être descendu de l'avion, aux douaniers, présentant sa lettre de mission et exprimant son souhait de rencontrer le gouvernement abaleconnais. Les douaniers quant à eux, ne se décidaient pas si c'était l'accent de la demoiselle ou si c'était son habit (un grand caftan bleu, serré à la ceinture et décolleté) qui était le plus étrange. Néanmoins, Gladys était assuré d'avoir une réponse quant à sa demande, un ou une yssoise à l'étranger, même un humble roturier touriste fait toujours parler de lui.
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de témoins de connexion, vous acceptez l'utilisation des cookies.