Aller au contenu

Buros Kanos

Représentants étrangers

Tout ce qui a été posté par Buros Kanos

  1. Buros Kanos

    Entretien avec le représentant d’Elysios

    Ma Soeur, Heris et Aeros, nos grands Elus de Fivos ne permettront jamais que la perversion et l'avidité des forces nuisibles de ce monde viennent faire s'effondrer notre société. En cela, tu peux être en paix, car de nombreuses barrières sont mises en place pour nous protéger. Bien que ne souhaitant pas me prononcer sur la chose diplomatique d'Abalecon, je ne peux que me réjouir de cette mise en retrait, qui témoigner d'une belle, très belle prise d'indépendance. Je ne suis pas venu les mains vides, voici le commandement de fraternité, tel qu'édicté par le Couple Royal. Buros activa une option sur sa tablette et le texte fut prononcé, par le Roi et la Reine d'Elysios. Sur fond sonore, une vocalise douce ajoutait au traité une dimension irréelle, poétique, romantique même. Après la fin du "cantique", Buros attendit patiemment que la Matriarche s'exprime et fasse ses remarques.
  2. Buros Kanos

    Entretien avec le représentant d’Elysios

    En réponse au discours de la Matriarche, les elysians accélérent les coups sur leurs poitrine et lâche un "Ouah" puissant, pour approuver ce qui venait de se dire. Buros inclina la tête en signe de respect et il suivit sa Soeur à l'intérieur du Palais. Il fut évident qu'ils avaient besoin d'un peu d'intimité. Le reste de la délégation elysianne fut pris en charge par un haut fonctionnaire du Palais tandis que Buros et Natàcha s'isolèrent pour parler. - Ma Soeur, le Roi Aeros et la Reine Heris m'envoie te dire qu'ils apprécient les efforts que tu as consacré à la consécration officielle de nos liens et qu'ils te remercient pour ta patience. Il y a encore beaucoup de travail à faire, mais le peuple elysian vit une véritable période de liesse depuis que nous avons annoncé notre venue. Buros sortit de sa toge une tablette qu'il activa. Celle-ci diffusa un hologramme. - Nous avons réactivé la Grande Synapse. Elle nous permet de voyager dans des réalités parallèles, celles décrites par les vieilles légendes. Nous savions que la porosité entre ces dimensions existaient déjà. Ton époux n'est pas originaire de cette dimension, comme tu le sais déjà. Nous étudions actuellement les Paradoxes, pour comprendre leur fonctionnement. Nous souhaitons mettre en commun nos connaissance en physique quantique sur ce sujet, et travailler ensemble sur cette thématique. Comprendre le fonctionnement de notre univers, découvrir ce qu'il se cache derrière l'Aixlhude, nous amènerait sans doute à magnifier Fivos et Sima, qu'ils soient éternellement loués de nous avoir créés. Mais je m"égare et c'est l'esprit de lumière qui parle. Je te prie de m'en excuser ! Nous devrions faire quelque chose de plus conventionnel. Et commencer par un traité officiel. Qu'en dis-tu, ma Soeur ? EL/ Pourras-tu supprimer le message précédent ? Me suis emmêlé les comptes ! Merci ^^
  3. Buros Kanos

    Entretien avec le représentant d’Elysios

    La délégation elysianne descendit du bus, en musique. Saltimbanques, acrobates, tout était chorégraphié. Ce court spectacle de quelques minutes se déroula sous les yeux de la Matriarche. A la fin, Buros s'avança, tenant entre les mains une magnifique statue de Simà, miniature, toute faite d'orchos, un bien inestimable, précieux, spécialement conçu pour l'occasion. - Ma Soeur, Vénérée et Vénérable, au nom de l'illustre peuple de Fivos et de ses Elus, voici la Gloire de Sima, sculptée dans l'orchos le plus pur d'Elysios, que nous t'offrons en symbole d'amitié inconditionnelle avec les Terres d'Abalecon et ton peuple. Il tendit l'ouvrage alors que la délégation tapait en tempo sur sa poitrine, pour honorer ce moment.
  4. Buros Kanos

    Arrivée de Buros Kanos

    - Merci beaucoup, Kìròs ! (NB : Monsieur, en elysian). La délégation elysianne n'était pas très ordonnée. Certains membres du groupe commençaient à papoter avec des abaleconiens ou des étrangers en transit, à observer les énormes panneaux publicitaires, en se demandant quel pouvait être l'intérêt d'avoir de l'argent et de le dépenser, alors qu'il suffisait de troquer, chez eux. Mais buros les avait avertis. On ne se servait pas, on ne prenait rien, on respectait les us et coutumes. Imaginez un peu le scandale en Abalecon si une horde d'elysians en découverte venait prendre d'assaut les magasins sans rien payer ! Visa en main, Buros siffla le rappel et toute la troupe se mit en marche vers la sortie où deux bus ne tardèrent pas à arriver.
  5. Ce fut entouré d'une cohorte d'hommes et de femmes, vêtus de leurs plus beaux atours, que Buros Kanos revint à Pjedné, porteur de la volonté du Royaume d'Elysios de parachever ce pour quoi il se battait depuis six ans. Le douanier sembla un peu surpris par la centaine de gens qui débarquèrent à son guichet, accompagnés, en musique, par des choristes. Une franche odeur d'épices se dégageaient du groupe. En Elysios, les parfums, onguents et savons étaient relevés et assez odorants. De quoi rappeler une bonne cuisine !
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de témoins de connexion, vous acceptez l'utilisation des cookies.