Aller au contenu
Natàcha Stravìskova

Déjeuner de travail avec les chefs des partis politiques

Recommended Posts

La résidence d'hiver de la Matriarche était située dans les montagnes non loin de Vatfèr. Au grand air, la Matriarche, visiblement fatiguée, y prenait un peu de repos. Ces dernières semaines, clouée au lit, elle n'avait pu assumer ses fonctions. Son état de santé s'étant amélioré, la Matriarche avait décidé d'organiser un déjeuner de travail avec Sz. Lödùkova, N. Cosnìtova et P. Stravìsk pour évoquer les suites à donner aux élections générales, qui s'étaient conclues par un véritable fiasco.

A titre personnel, elle n'envisageait pas de nouvelles élections. Les invités se présentèrent à la résidence d'hiver.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pjotr était déjà présent à la résidence d'hiver de la Matriarche puisqu'il y dormait en tant qu'époux. Il s'habilla donc, d'un bel uniforme militaire, car il savait que cela ferait son petit effet. Il rejoignit le lieu de la réunion, cigare en bouche. Il avait des choses à dire. Un gros paquet, naturellement ! Profitant du fait qu'ils étaient juste tous les deux dans la salle, Pjotr bomba le torse et lui dit :

- Par Simà ! Tu es de toute beauté... j'ai bien fait de ne pas mettre de sous-vêtements, tiens !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- Cher et tendre mari, il semblerait que les autres responsables de partis politiques mettent un peu de temps pour arriver jusqu'à Vatfèr. Je propose de commencer, nul doute que cela les fera venir.

Ces élections ont été un échec. Elles n'ont pas réussi à doter le pays d'une majorité claire pour le gouverner. Et la participation était ridiculement basse. Ce peuple est décidément bien difficile à gouverner.

Compte tenu de la situation, je m'interroge sur la tenue de nouvelles élections. Je ne souhaite pas renouveler cet échec et paralyser le pays pour trois mois à nouveau.

Aussi, je propose de nommer rapidement un Chancelier qui assumera l'effectivité du gouvernement, le temps pour le pays de se remettre jusqu'aux prochaines échéances électorales prévues par la Constitution. Ainsi, nous restons dans le cadre institutionnel tout en permettant au pays d'avancer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est une bonne idée. Même si à titre personnel, j'aurais été plutôt favorable à ce qu'on se torche avec la Constitution.

Mais crois-tu vraiment qu'un Chancelier soit utile ? Ne serait-il pas souhaitable que tu t'empares de la barre à pleine mains comme tu sais si bien le faire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ainsi soit-il ! Célébrons donc cela dignement !

Il fit glisser sa main le long de sa cuisse. La suite serait délectable, malheureusement je ne peux pas l'écrire et c'est regrettable, ça risquerait d'heurter la sensibilité des plus jeunes. Ce qui est sûr c'est qu'au moment suprême, ni le nouveau Chancelier, ni la Matriarche ne se retinrent, et tant pis pour ceux qui passaient dans le couloir à ce moment là. On raconte que l'image d'un grand porte-drapeau resta longtemps gravé dans leurs mémoires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×