Aller au contenu
Pjotr Stravìsk

Réception de la délégation yssoise

Recommended Posts

On avait préparé sobrement l'arrivée de la délégation yssoise. Pas de gros tapis rouge, pas de fioritures. Le chancelier préférait les garder pour des héros nationaux plutôt que pour des étrangers. Néanmoins, il s'occupa de l'accueil de la diplomate sur le parvis de son palais.

- Bonjour, Madame d'Erésys. J'espère que vous avez bien profité de votre période d'achats dans notre aéroport et que vous avez bien contribué à notre économie locale. Venez, entrons.

Il s'alluma un cigare et tandis qu'ils marchaient dans les couloirs du Palais, ils passèrent devant de nombreux portraits du Chancelier, dans lesquels il était bien mis en valeur. Chaque peinture rappelait par ailleurs que la divine poutre n'était pas un mythe. Ils entrèrent dans un salon où se trouvaient des statues faites par des sculpteurs elysians, de lui et de la Matriarche. Il montra le siège et s'affala littéralement dans son fauteuil "princier". Il posa les pieds sur son bureau et dans un volute de fumée malodorante, il reprit :

- Alors, quel bon vent vous a amené à vous perdre sur nos terres ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gladys fut introduit auprès du chancelier d'Abalecon, lequel au passage était un fort bel homme doublé d'un homme d'assez bon gout à en croire le decorum du salon ou il accompagna l'yssoise. Était-ce pour émoustiller ce dernier ? Elle en tout cas, restait concentrer sur sa mission, l'effort avant le réconfort.

A l'invitation de l'homme fort d'Abalecon, elle s'assit dans le siège et lui répondit :

<<Vous vous méprenez Excellence, je ne suys en ryen perdu. C'étayt même mon intentyon de venir à Abalecon, ou plutôt celle du Conseyl des Portes d'envoyer quelqu'un. Car voyez-vous, je suys diplomate, en missyon au nom du Sérényssime Empire d'Ys pour dyscuter avec votre gouvernement de la possybilité d'ouvrir des relatyons diplomatiques entre nos deux pays.

L'accent tout à fait particulier de Gladys ne sembla pas gêner son interlocuteur outre-mesure. A moins que ce soit parce qu'il avait les yeux rivés sur sa poitrine (ce qui à Ys est perçu comme un signe d'admiration). Elle reprit.

-Mercy de vous soucyer des mes amplettes. A dire vray je n'avays pas prévu pareyl détour du à l'attente. Au moyns votre économye semble tout à fayt en marche. L'actuelle situatyon économique d'Ys, quelque peu amoyndrie par des années de glaciatyons et d'anarchyes, rend diffycile voyr impossyble les échanges économiques entre nos deux états pour le moment.  Je puys espérer que la situatyon s'amélyore dans le futur mays à l'heure actuel, il nous faut nous contenter de peu. Malgré cela, Ys peut offrir cependant d'autres opportunités d'échanges avec Abalecon, notamment par de projets universytaires, scientifiques et culturel qui sont, Loué Soyt Poséydon, des domaynes qui n'ont pas eu à trop souffrir des trystes années dont nous venons de sortir.>>

Elle s'arrêta, guettant la moindre réaction ou début de réponse du Chancelier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le regard de Pjotr oscillait entre la poitrine de son interlocutrice et ses lèvres. Comme quelqu'un avec une si belle paire de seins pouvait parler autant ! Bordel, on ne l'arrêtait plus, la Gladys ! Il tira sur son cigare et sans bouger d'un iota, il répondit, avec son côté direct et pas franchement diplomatique :

- Tout ça m'a l'air passionnant ! Bon, j'imagine que vous n'avez pas bravé Poséydon, vaincu l'économie, pris dans un bain de Glaciatyons et pratiqué l'Anarchien-lit, pour venir me parler gauffrettes et cartes postales ! Alors allons à l'essentiel !

Il fit tomber les cendres sur le parquet et poursuivit :

- Donc... un traité de reconnaissance mutuelle, vous dites. Ca se négocie. Vous savez, je vois d'abord l'intérêt de mon pays dans cette affaire. Vous avez une mauvaise réputation, surtout chez les kolopathes fonctionnels. Et ma foi, si l'ouverture de relations entre nos deux pays peut emmerder tous ces bâtards rageux, je suis tout ouïe ! J'espère que votre shopping ne vous a pas distraite au point de ne pas avoir préparer de texte ? Parce que franchement, si vous comptez sur l'administration de cette Chancellerie pour aligner des mots sur papier, vous en avez pour des années. Bah ! Tous ces fonctionnaires ! Des eunuques sans cervelle ! Incompétent et fainéants ! Vivement la réouverture d'un camp de redressement à Sysòbula !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

<<Hélas Chancelyer, il semble que nos pays respectifs souffrent d'un certayn ... manque de considérations de la part de certains de nos voysins. Raysons de plus si il en est pour nouer des lyens, l'adversyté est un puyssant moteur à ce sujet. Alors, le plus symple serayt de laysser les pysses-froyds aboyer dans leur coin et de nous concentrer sur un avenir commun et profitable à tous. Et ne vous inquiétez pas pour ce qui est un traité, en bon diplomate, je ne vyens jamays les mayns vides.>>

Gladys porta la main à la boutonnière de son caftan. Elle en défit quelques uns non sans guetter du coin de l'œil le regard plein d'intérêt du beau et musculeux chancelier. Elle glissa ensuite son autre main à l'intérieur de sa veste et sorti d'une poche interne une enveloppe scellé qu'elle décacheta. Elle en sorti les feuilles qu'elle déplia et tendit au chancelier.

 

Citation

armes-10.jpg

Traité de Reconnaissance Mutuelle entre

le Sérényssime Empire d'Ys et la République d'Abalecon

ou plus communément « Traité de [ville de signature] »

 

Le Sérényssime Empire d'Ys d'une part représenté par [Fonction suivie du prédicat éventuel et du nom] ;

Et la République d'Abalecon d'autre part représenté par [Fonction suivie du prédicat éventuel et du nom] ;

 

Soucieux de développer leur connaissance du Micromonde connu et d'établir des relations de bons voisinages entre leurs Etats, essentiellement insulaires et pourtant voisins,

Conscients de l'importance du développement des échanges entre micronations afin de favoriser la paix et la sécurité internationales,

Désireux de partager leurs connaissances afin de contribuer au développement du génie humain et des sciences.

Désireux enfin de renforcer leurs liens politiques et diplomatiques, préalables nécessaires à toute coopération politique, technique, judiciaire, ludique ou autre,

Ont convenu ce qui suit :

 

 

I – De la reconnaissance mutuelle

Les Hautes Parties Contractantes reconnaissent mutuellement leurs frontières respectives, la légitimité des gouvernements établis du Sérényssime Empire d'Ys et de la République d'Abalecon et se reconnaissent mutuellement le statut de communauté virtuelle indépendante et souveraine.

Les Hautes Parties Contractantes se reconnaissent mutuellement comme micronations francophones. Les actes internationaux originaux conclus entre le Sérényssime Empire d'Ys et la République d'Abalecon seront établis en langue française exclusivement.

 

II – De l'objet du présent traité

Le présent traité détermine les règles qui président à l'établissement de relations diplomatiques durables et fructueuses entre les parties contractantes.

Le Présent Traité détermine les modalités de reconnaissance mutuelle des Hautes Parties Contractantes et détermine les règles communes président à l'établissement de relations diplomatiques durables et fructueuses entre le Sérényssime Empire d'Ys et la République d'Abalecon.

 

III – Des Principes de la représentation diplomatique virtuelle

1. Le terme de "représentation diplomatique" désigne, dans ce traité et à l'égard des Hautes Parties Contractantes, l'organe représentant l'une des parties auprès de l'autre.

2. Chacune des Hautes Parties Contractantes s'engage à établir une représentation diplomatique auprès de l'autre.

3. Chacune des Hautes Parties Contractantes peut demander à sa représentation diplomatique de lui fournir toute information publique sur les activités de l'autre.

 

IV – Des Statut de la Représentation diplomatique du Sérényssime Empire d’Ys auprès de la République d'Abalecon

1. La représentation diplomatique du Sérényssime Empire d'Ys auprès du gouvernement de la République d'Abalecon est désignée officiellement par les termes "Légatyon Ympériale du Sérényssime Empire d'Ys auprès de la République d'Abalecon".

2. La Légatyon Ympériale sera située à Pjednè. La Légatyon Ympériale dispose, à l'égard des autorités de la République d'Abalecon de la personnalité morale. Elle peut ester en justice, et contracter. Son territoire, mis à disposition par l’autre Parties à titre gracieux bénéficie du privilège de l’extraterritorialité, les lois yssoises y sont applicables. Elle peut opposer l'immunité de juridiction lorsqu'elle est attraite devant les juridictions abaleconniennes.

3. La Légatyon Ympériale peut être invitée à assister aux séances de la Kenbèt. Elle est inscrite, par la Très Honorable Matriarche, sur le forum officiel. Elle rend compte de l'actualité de la République d'Abalecon au gouvernement du Sérényssime Empire d'Ys.

4. La Légatyon Ympériale est dirigée par un Légat Ympérial ayant rang diplomatique d’Ambassadeur. Le Légat est le représentant personnel de l’Empereur d’Ys. Il est désigné selon les modalités prévues par la Loi du Sérényssime Empire d’Ys.

5. L'Empereur d'Ys, par la voix de son Doge, nomme librement le Légat auprès de la Matriarche d'Abalecon et lui produit des lettres de créances à présenter lors de sa présentation conformément à l'usage diplomatique.

Si la Matriarche d'Abalecon donne son agrément, le Légat Ympérial prend immédiatement ses fonctions.

6. Le Gouvernement du Sérényssime Empire d'Ys peut nommer plusieurs personnes qui conseilleront et aideront le Légat Ympérial. L'ensemble du personnel de l'ambassade jouit de l'immunité diplomatique et ne saurait être attrait devant les juridictions abaleconniennes sans l'accord du Conseil du Dehors, le ministère yssois en charge des affaires extérieures et barbares.

7. Les sujets du Sérényssime Empire d'Ys en poste à la Légatyon Ympériale yssoise veilleront à se conformer aux modalités d'entrée sur le territoire et d'obtention du statut de résident, conformément à la loi et à la réglementation abaleconnienne et ce avant d'entrer en fonction.

Les autorités abaleconiennes s'engagent à faciliter les contingences administratives des personnels diplomatiques.

8. Le Gouvernement du Sérényssime Empire d'Ys peut toutefois interdire à un ou plusieurs de ses diplomates d'acquérir la citoyenneté abaleconnienne, pour incompatibilités de fonctions.

 

V – Des Statut de la Représentation diplomatique de la République d'Abalecon auprès du Sérényssime Empire d’Ys

1. La représentation diplomatique de la République d'Abalecon auprès du gouvernement du Sérényssime Empire d'Ys est désignée officiellement par les termes : "Ambassade de la République d'Abalecon auprès du Sérényssime Empire d'Ys ".

2. L'ambassade sera située à Venys. Elle dispose de la personnalité morale. Elle peut ester en justice, et contracter. Elle peut toutefois opposer l'immunité de juridiction lorsqu'elle est attraite devant les juridictions du Sérényssime Empire d'Ys.

3. L'Ambassade de la République d'Abalecon peut être invitée à assister aux séances du Saunatorium Ympérial. L'Ambassade est inscrite sur le forum. Elle rend compte de l'actualité du Sérényssime Empire d'Ys au gouvernement de la République d'Abalecon.

4. L'ambassade est dirigée par un Ambassadeur. L'Ambassadeur est le représentant personnel de la Très Honorable Matriarche de la République d'Abalecon. Il est désigné selon les modalités prévues par la Loi de la République d'Abalecon.

5. La Matriarche de la République d'Abalecon nomme librement l'Ambassadeur auprès de l'Empereur d'Ys et lui produit des lettres de créances à présenter lors de sa présentation conformément à l'usage diplomatique.

Si l'Empereur d'Ys donne son agrément, l'Ambassadeur prend immédiatement ses fonctions.

6. Le gouvernement de la République d'Abalecon peut nommer plusieurs personnes qui conseilleront et aideront l'ambassadeur. L'ensemble du personnel de l'ambassade jouit de l'immunité diplomatique, et ne saurait être attrait devant les juridictions yssoises sans l'accord de la Très Honorable Matriarche de la République d'Abalecon.

7. Les citoyens de la République d'Abalecon en poste à l'Ambassade de la République d'Abalecon veilleront à se conformer aux modalités d'entrée sur le territoire yssois et d'obtention du statut de résident, conformément à la loi et à la réglementation yssoises et ce avant d'entrer en fonction.

Les autorités yssoises s'engagent à faciliter les contingences administratives des personnels diplomatiques.

8. Le Gouvernement de la République d'Abalecon peut toutefois interdire à un ou plusieurs de ses diplomates d'acquérir la citoyenneté du Sérényssime Empire d'Ys, pour incompatibilité de fonctions.

 

VI – Des Négociations

1. Les Hautes Parties Contractantes s'engagent à conclure prochainement des conventions relatives :

- Au cumul de nationalités, c'est-à-dire aux personnes qui disposent de la citoyenneté de l'une des Hautes Parties Contractantes et qui ont acquis ou souhaitent acquérir la nationalité de l'autre.

- A la coopération technique, c'est-à-dire aux questions propres à toute nation virtuelle, telle que l'élaboration de site Internet, de programmes et de tous moyens techniques permettant l’existence, la croissance, la pérennité et la prospérité des micronations virtuelles ;

- A la coopération politique, qui peut concerner tant une alliance politique, économique, culturelle, militaire, à un échange de point de vue que toute autre question dont les Hautes Parties Contractantes souhaiteront débattre ;

2. Pour la négociation de ces conventions et de celles que les Hautes Parties Contractantes estimeront nécessaire ou opportun de conclure, il sera procédé soit par échange de propositions par la voie diplomatique, soit par rencontre diplomatique au sommet, associant le Doge du Sérényssime Empire d'Ys, la Très Honorable Matriarche de la République d'Abalecon, et leurs ambassadeurs et représentants.

 

VII – De l'Entrée en vigueur et Force obligatoire

1. La présente convention entrera en vigueur dès sa ratification par les deux Hautes Parties Contractantes, selon leurs législations respectives. La République d'Abalecon précise que la ratification du présent Traité par la Kenbèt et une promulgation par la Matriarche seront nécessaires afin que la République d'Abalecon soit définitivement liée par le Traité. Le Sérényssime Empire d'Ys précise que la ratification du présent Traité est soumise au vote d'une loi d'assentiment par le Saunatorium Ympérial et soit promulguée par l’Empereur d’Ys afin que le Sérényssime Empire d'Ys soit définitivement lié par le Traité.

2. Dès qu'une partie aura ratifié le traité, elle notifiera à l'autre l'acte de ratification.

3. Lorsque le traité sera entré en vigueur à l'égard des deux parties, il liera les deux parties tant qu'il ne sera pas explicitement modifié ou abrogé.

4. Si les institutions yssoises ou abaleconniennes venaient à changer substantiellement de façon telle que l'application du présent traité serait compliquée par l'apparition de nouvelles autorités, les parties s'entendront pour modifier, le cas échéant, le traité en conséquence et procéderont à une nouvelle signature du document qui donnera lieu a une nouvelle ratification parlementaire de part et d’autre.

 

VIII – Des Clauses de juridiction obligatoire

1. En cas de litige entre les Hautes Parties Contractantes né de l'interprétation ou de l'exécution du présent traité, les parties s'efforceront de régler diplomatiquement le règlement.

2. En cas d'échec des négociations, les Hautes Parties Contractantes soumettront leur différend à une instance de justice internationale reconnue par les deux Hautes Parties Contractantes. Si toutefois il n'en n'existe pas, un tribunal arbitral spécial sera institué, dont les décisions auront force obligatoire pour les deux parties.

3. Le tribunal arbitral spécial sera composé de cinq juges. Chaque partie nommera deux juges. Les quatre juges éliront un cinquième juge. Les juges devront faire preuve d'impartialité et de jugeote et régler le litige en droit et en équité.

4. Si les parties sont mécontentes du jugement rendu par le tribunal arbitral, elles devront porter leur litige devant la Cour dont il est question à l'article 8, paragraphe 2. La Cour connaîtra en appel du jugement du tribunal arbitral.

 

* * *

En foi de quoi les Hautes Puissances contractantes, ayant déposé leurs pleins pouvoirs respectifs, ont signé le Présent Traité de reconnaissance mutuelle entre le Sérényssime Empire d’Ys et la République d’Abalecon.

Fait à [ville de signature], [pays de signature], le [date de signature], en langue commune (français), et en deux exemplaires originaux certifiés conformes, l’un étant remis à la délégation yssoise, l’autre à la délégation abaleconienne.

Signé par [Fonction(s) suivie(s) du nom(s) et titulature(s) du/des signataire(s)] pour le Sérényssime Empire d'Ys

Signé par [Fonction(s) suivie(s) du nom(s) et titulature(s) du/des signataire(s)] pour la République d'Abalecon

 

 

 

 

Modifié par Diplomatye yssoise

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de témoins de connexion, vous acceptez l'utilisation des cookies.