Aller au contenu
Natàcha Stravìskova

Loi adoptant la Charte de Rszhrdlst

Recommended Posts

Article unique. La République d'Abalecon adopte la charte de Rszhrdlst, dont le contenu figure en annexe.

Citation

 

ANNEXE

Charte de Rszhrdlst

Buts et objectifs

Le Gazdàjegot est une association d’Etats souverains partageant de façon totale ou partielle la culture, les langues, les coutumes ou les cultes de la civilisation gémélis dans le but de créer un espace cohérent propice à des coopérations communes.

Souveraine du Gazdàjegot

Les Etats membres du Gazdàjegot reconnaissent à la Matriarche d’Abalecon, qu’Elle soit mille fois bénie et qui Simà lui vienne en aide, le titre honorifique de Souveraine du Gazdàjegot sans que ce dernier ne préjuge de quelque autorité de Celle-ci sur les autres Etats membres dont l’égalité est scrupuleusement respectée.

Adhésion au Gazdàjegot

Toute nation peut demander à rejoindre le Gazdàjegot si elle respecte les critères établis à l’article premier de la présente charte. La procédure d’adhésion est divisée en plusieurs étapes :
Une demande d’adhésion est déposée par la nation candidate auprès de la Souveraine d’Abalecon, laquelle est étudiée lors d’une session du Gazdàjegot. Le statut d’Etat observateur est alors accordé pour une durée de deux mois à compter de la déclaration adoptée en session. Durant cette période, l’Etat observateur met en oeuvre l’ensemble des prérequis à son adhésion au Gazdàjegot et s’assure de la convergence de civilisation avec les autres Etats membres.
Au terme d’un délai de deux mois, un vote est organisé à la majorité absolue des membres du Gazdàjegot accordant le statut d’Etat associé. Ce statut d’une durée de six mois permet à l’Etat associé de participer aux initiatives mises en place par les Etats membres du Gazdàjegot.
Au terme d’un délai de six mois, le statut d’Etat membre est accordé lors d’une session par un vote à l’unanimité des Etats membres du Gazdàjegot.

Modalités de réunion et de coopération des Etats membres

Le Gazdàjegot se réunit en sessions ordinaires convoquées par la Souveraine du Gazdàjegot au moins une fois tous les deux mois. Chaque Etat participant envoie le représentant de son choix. Des sessions extraordinaires peuvent être réunies sur convocation de la Souveraine du Gazdàjegot et sur proposition d’au moins deux Etats membres dans le cas de questions urgentes. Lors de chaque session est adoptée à l’unanimité une déclaration résumant les points abordés et les décisions prises. La Souveraine du Gazdàjegot, si Elle estime l’unité du Gazdàjegot menacée, peut poser un veto sur tout ou partie de la déclaration, invitant les Etats membres à reconsidérer celle-ci dans l’intérêt du Gazdàjegot. Ce veto suspend l’adoption de la déclaration. Des initiatives peuvent être soumises à l’assemblée du Gazdàjegot, adoptées à la majorité absolue, elles n’engagent que les Etats ayant donné leur accord à ces dernières.

Fin d’adhésion

Tout Etat peut librement mettre fin à son adhésion au Gazdàjegot. L’exclusion est prononcée à l’unanimité lorsqu’une nation n’a pas participé, sans avoir au préalable averti la Souveraine du Gazdàjegot de son absence, à deux sessions ordinaires consécutives. Une exclusion temporaire d’au maximum un mois peut être prononcée à la majorité absolue des membres du Gazdàjegot.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le débat pour ce projet est désormais ouvert.

L'auteur du projet de loi est prié d'ouvrir le débat en présentant son projet et ses enjeux. Les autres citoyens pourront ensuite s'exprimer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai décidé de relancer le Gazdàjegot. Pour celles et ceux qui n'auraient pas connu cette institution, il s'agissait d'une association d'Etats partageant le même socle civilisationnel : la civilisation gémélis.

A l'heure où notre pays renoue avec ses frères élysians et dans un contexte micromondial délicat pour Abalecon, il importe aux gémélis de témoigner de leur unité et d'agir de concert pour protéger notre passé commun et garantir l'avenir de notre civilisation.

Le Gazdàjegot se veut une association souple : les Etats ne sont pas contraints et ne perdent pas de souveraineté comme c'est le cas dans d'autres organisations internationales.

Je propose de relancer cette association et d'inviter nos frères élysians à se joindre à nous pour la faire vivre.

Nous pourrons, grâce à cet outil, lancer des initiatives culturelles entre nos deux pays, afin de faire progresser la civilisation gémélis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je salue ton initiative Très Honorable Matriarche. Nous devons établir et renforcer nos liens diplomatiques et culturels avec Elysios. Le renouveau de la civilisation gémélis est une priorité pour le BNS et je sais que Tu en partages les enjeux. C'est la raison pour laquelle je suis tout à fait favorable à ce texte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme Natàliya je suis pour cette loi. Nous devons concentrer nos efforts diplomatiques vers des nations qui partagent notre vision du monde. Les autres ne méritent pas qu’on s’intéresse à elles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de témoins de connexion, vous acceptez l'utilisation des cookies.