Aller au contenu
Natàcha Stravìskova

Il faut cultiver son jardin

Recommended Posts

Une scène inhabituelle se déroulait dans la résidence d'été de la Matriarche, qu'elle avait rejoint depuis deux mois, s'éloignant de la capitale et des médias. Installée sur un petit tabouret tout simple, la Matriarche s'occupait de son jardin. Les massifs de fleurs exhalait une odeur sucrée, qui attirait des insectes à foison. Elle était affairée à enlever la mauvaise herbe, humant le parfum des fleurs. Elle avait visiblement tiré un trait, provisoire, sur les affaires du pays, qui s'était aussitôt plongé dans une quiétude qui, bien qu'habituelle, ne semblait pas vouloir s'en relever.

A maintes reprises, les conseillers de la Matriarche l'avait exhortée à reprendre quelques dossiers. Au moins, ceux en cours. Mais à chaque fois elle répondait qu'elle trop fatiguée, que les affaires urgentes ne l'étaient pas tant que cela. 

Avait-elle perdu le goût du pouvoir ? D'aucuns en étaient sûrs et préparaient déjà une transition. 

Elle, n'avait que faire de ces chuchotements et de ce qui se tramait dans son dos. Seule, elle prenait le temps de réfléchir. C'était tout un pays, suspendu à cette réflexion, qui attendait de savoir comment se dessinerait son avenir.

Un eunuque s'approcha de la Matriarche :

- Bien aimée Fille de Simà, celle que tu as fait demander est arrivée.

- Préparez un tabouret et faites la venir ici.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de témoins de connexion, vous acceptez l'utilisation des cookies.