Apprenez l’abaleconien ! Cours 1

L’Université matriarcale d’Abalecon, en partenariat avec ARTA Primè, lance un cours d’abaleconien pour tous. Venez découvrir la langue abaleconienne qui n’est pas aussi compliquée qu’elle en a l’air. Des questions ? N’hésitez pas à les poser à l’Université sur le forum dédié. Benvìgnût a ducj !

Bienvenue dans ce premier cours de langue abaleconienne. Il sera dédié à l’alphabet abaleconien et à la prononciation de la langue. Vous y trouverez des exemples et pourrez poser vos questions. C’est parti !

La langue abaleconienne utilise un alphabet très proche de la langue commune.

En revanche, la prononciation de l’abaleconien peut différer grandement de la langue commune.

Les voyelles

Elles sont identiques à celles de la langue commune : a, e, i, o et u. Elles se prononcent de la même façon, sauf pour le u qui se prononce toujours « ou ».

On trouve également la voyelle « ö » qui se prononce « eu » = Szöm /seum/

Les consonnes

Bien que les consonnes soient identiques à celles de la langue communes, on trouve quelques spécificités :

1. S, sz et z

– s se prononce « ch » comme dans chapeau,
– sz se prononce « s » comme dans salon = Szent /sennt/
– z se prononce « z » sauf en début de mot où il se prononce « dj » = Zontè /djonnté/

2. C, Ch et Cs

– c se prononce « k » et on le trouve devant a, o et u = cazìno /kazino/
– ch se prononce « k » et on le trouve devant i et e = bibliòteche /bibliotéké/
– cs se prononce « tch » = Bjacs /biatch/

3. Cj, Bj, Pj, Gj

– cj se prononce « ki » = matriàrcja /matriarkia/
– bj se prononce « bi « = Bjacs /biatch/
– pj se prononce « pi » = Pjednè /piédné/
– gj se prononce « gui » = lungjè /lounguié/

4. Gn

-gn se prononce « ni » comme en langue commune = gnovìsz /nioviss/

L’accent

L’abaleconien utilise un accent pour marquer l’allongement de la voyelle sur laquelle il est placé. Il est matérialisé en plaçant un accent grave sur la voyelle de la syllabe. A l’oral, la voyelle accentuée sera prononcée plus longuement. En principe, l’accent est placé sur la deuxième syllabe d’un mot = Zontè, Pjednè, cazìno.

Lorsque la deuxième syllabe comporte 2 voyelles, l’accent se place toujours sur la deuxième = Bibliòteche.

On trouve également un accent circonflexe, en général lors qu’un mot finit par un l ou un t = Unìverszitât, matriàrcjâl