Parti sans conservateurs

Répondre
Avatar du membre
Luhset Lodukeis
Messages : 106
Enregistré le : 26 juin 2020, 10:25
Solde : 4,305.00 N
Banque : 10,316.00 N

01 juil. 2020, 11:11

Luhset avait réuni quelques fidèles dans un local de Vatfèr pour organiser une réunion du parti sans conservateurs. Elle avait bien l'intention de relancer le plus ancien parti abaleconien et de le faire triompher aux prochains scrutins. Mais pour cela, il fallait reconstituer l'appareil du parti et surtout un programme capable de séduire.

"Chers amis,

Fidèle à ses valeurs profondément démocratiques, le parti sans conservateurs doit renaitre. L'espace politique est aujourd'hui ouvert pour permettre aux idées de notre parti de trouver leur chemin. Face aux conservatrices, emmenées par Nataliya Cosniteis, nous devons amener d'autres propositions.

Notre pays est à un carrefour de son histoire : il doit choisir entre le retour aveugle vers le passé ou le progrès social et l'ouverture.

Le PSC choisit la deuxième voie.

Ensemble, reconstituons les forces du PSC et réécrivons un programme digne de ce nom en vue des prochaines échéances !

je vous propose de travailler sur les axes suivants :

- l'égalité homme/femme en donnant aux hommes le droit de vote et d'éligibilité à l'assemblée, rebaptisée pour l'occasion Assemblée citoyenne.

- la primauté des communes et la limitation du rôle des institutions matriarcales aux seules compétences dévolues par la Constitution.

- la fin du rapprochement avec Elysios, dont le seul objectif est de servir les visées eugénistes de ce pays et qui n'apportera rien de bon à Abalecon.

Ensemble, redonnons un nouveau souffle à la démocratie abaleconienne !"
Avatar du membre
Anastasya Kireis
Messages : 60
Enregistré le : 23 juil. 2020, 18:49
Solde : 4,025.00 N
Banque : 13,000.00 N

23 juil. 2020, 21:16

Anastasya fit partie des personnes présentes qui se levèrent pour ovationner Luhset. Elle attendit pour pouvoir prendre la parole :

- Chère Luhset, tu dis vrai et juste lorsque que tu dis que notre pays est à un carrefour. Il peut choisir de se conforter dans le conservatisme ou bien opter pour le progressisme. A quoi la première option nous a-t-elle menée ? A considérer la moitié de la population comme indigne d'avoir des droits. A laisser des fanfreluches incultes détourner la véritable volonté de Simeis pour s'octroyer le pouvoir et se prétendre "incarnations de la déesse". Mais ne nous laissons pas flouer nos croyances. Ne nous laissons pas voler la vision originelle de Simeis qui n'a jamais appelé ses enfants à dominer les hommes. Aujourd'hui, nous devons faire renaître le PSC de ses cendres et nous poser en barrage au sinistre réactionnaire qui nous guette ! Je propose que tu sois à la tête de notre parti, Luhset. Pour porter nos valeurs et l'entier charisme de notre formation !


Avatar du membre
Luhset Lodukeis
Messages : 106
Enregistré le : 26 juin 2020, 10:25
Solde : 4,305.00 N
Banque : 10,316.00 N

24 juil. 2020, 08:08

- Chère sœur, je te remercie pour ton soutien. Mais c’est ensemble, avec le concours de tous les membres du PSC, que nous arriverons à faire sortir Abalecon de l’ombre. Les élections générales approchent, je souhaite consolider notre programme pour offrir une vraie alternative au règne du BNS. Le BNS n’a pas d’autres idées qu’enfermer Abalecon et ses habitants dans une prison - dorée certes - mais une prison quand même. Travaillons sur un programme : institutions, diplomatie, immigration, sécurité, défense et développement économique. Proposons des alternatives concrètes et réalisons l’égalité. Un pays moderne doit regarder vers l’avenir.


Avatar du membre
Luhset Lodukeis
Messages : 106
Enregistré le : 26 juin 2020, 10:25
Solde : 4,305.00 N
Banque : 10,316.00 N

05 août 2020, 13:11

En vue des élections générales, je propose de reprendre les axes de notre programme : égalité, communes et ouverture sur le monde.

Le PSC défendra l'égalité homme/femme en permettant à ces derniers d'accéder à la citoyenneté abaleconienne au même titre que les femmes. Il faut insister sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une remise en cause de la place particulière de la femme à Abalecon mais de la volonté de faire de notre pays un Etat démocratique tourné vers l'activité de ses membres. Plus les citoyens seront nombreux, plus la démocratie et l'activité seront fortes. S'il est élu, le PSC proposera donc une modification de la constitution afin d'ouvrir l'assemblée citoyenne aux hommes.

Le BNS propose de supprimer la démocratie directe au profit d'une démocratie indirecte, avec une assemblée constituée de 49 membres élues. Le PSC est favorable à la démocratie directe mais comprend aussi la logique de parti qui permet de stabiliser les institutions et de garantir leur fonctionnement. Aussi, nous sommes contre la proposition du BNS si elle n'introduit pas des mécanismes de démocratie directe : droit d'initiative populaire et référendum.

Le BNS propose également d'introduire dans la constitution la primauté matriarcale en cas de faible activité. Le PSC est résolument contre et pense que seul l'encouragement à l'activité dans les communes permettra de les faire fonctionner. Le PSC propose de doubler la création de richesse dans les communes (de 1N à 2N et de 5N à 10N) afin de stimuler la participation des habitants à la vie de celle-ci. Les compétences de la Matriarche doivent être strictement encadrées à ce que la Constitution prévoit. Nous reviendrons sur la loi sur les agences en l'abrogeant. A la place, nous proposerons de créer des structures intercommunales lorsque les communes voudront mettre des moyens en commun pour exercer leur compétence. Ce n'est pas à la Matriarche d'exercer ces compétences mais aux communes. Exemple : l'éducation n'est pas une compétence matriarcale, c'est explicitement prévu par la constitution. Il n'est donc pas question de créer une université matriarcale. En revanche, les communes pourront exercer ensemble leur compétence éducation en créant une université intercommunale.

S'agissant de l'ouverture au monde, nous pensons que s'enfermer dans la confédération gémélis est une erreur. Elysios est un pays qui partage certes une origine commune avec Abalecon mais n'en reste pas moins un état totalitaire contrôlant ses habitants, de la naissance à la surveillance généralisée. Le PSC refuse de voir notre pays s'aliéner avec Elysios. Nous pensons au contraire que le retour dans les institutions internationales est une opportunité. Le PSC soutient le retour d'Abalecon au sein de la Ligue des Etats Modernes. L'avancée diplomatique avec la CSH - si elle nous a surpris dans le contexte actuel - est satisfaisante et doit être étendue à d'autres nations qui partagent nos valeurs démocratiques. Le PSC soutiendra des coopérations avec les démocraties du micromonde.


Avatar du membre
Anastasya Kireis
Messages : 60
Enregistré le : 23 juil. 2020, 18:49
Solde : 4,025.00 N
Banque : 13,000.00 N

29 août 2021, 22:29

Quelle stratégie allons-nous adopter pour les prochaines élections, Luhset ? Je trouve important que nous présentions une liste de candidatures dans un premier temps, sur laquelle nous pourrions mettre nos deux noms en plus des autres.

Concernant la campagne, comment souhaiterais-tu que nous nous organisions, Luhset ? Je suis prête à aider là où le besoin s'en fait sentir. J'ai bon espoir que nous puissions l'emporter et au mieux, pouvoir constituer une majorité franche, au pire des cas, être en bonne position pour gouverner.

Le partenariat politique que nous avons avec l'AC me parait être bénéfique, à voir si les urnes le valident ou le rejettent. Je pense que nous avons tout à gagner en faisait preuve d'ouverture et en poursuivant le projet commun actuel. Qu'en dis-tu ?

Envisageais-tu des actions de campagne précises ? Du type, communications, meetings, publication d'un programme ?
Avatar du membre
Luhset Lodukeis
Messages : 106
Enregistré le : 26 juin 2020, 10:25
Solde : 4,305.00 N
Banque : 10,316.00 N

30 août 2021, 07:59

Je suis également satisfaite de la coalition avec AC et nous pourrions continuer dans cette voie. Bien entendu, nous déposerons notre propre liste cette semaine avec nos deux noms.

S'agissant du programme, j'ai quelques idées mais tu peux bien sûr compléter :

- Je crois que le temps est venu de se pencher sur notre passé et de rechercher et poursuivre les responsables du désastre 2009/2020. Pendant 11 ans notre pays a été au pire sous la coupe d'une folle au mieux dans un marasme d'inactivité. Le PSC devrait assumer clairement une politique de poursuites de celles et ceux qui n'ont jamais été inquiétés pour leurs actes.

Il faudra réfléchir aux moyens. Nous n'avons pas de loi pénale - et quand bien même nous voterions une telle loi, elle ne trouverait à s'appliquer que pour les actes futurs. Je reste tout de même attachée au principe de non-rétroactivité !

Par contre, nous pourrions envisager un dispositif de bannissement. Il y a peut-être à creuser de ce point de vue. C'est probablement un point de discussion important avec AC.

- Le deuxième objectif de cette législature, c'est sans doute doter nos institutions d'une loi sur le budget et la fiscalité. De grands programmes sont envisagés par AC mais sans financement. C'est sans doute la que nous serons complémentaires ! Je propose donc de réfléchir à une loi en ce sens. Il faut un budget simple et une fiscalité juste. Nous devrions ainsi conditionner le paiement d'impôts par les hommes à l'égalité politique.

- Et bien entendu, l'égalité homme - femme devrait rester un objectif majeur. C'est sans doute le point avec lequel nous aurons le plus de difficultés à maintenir une coalition avec AC cependant. Nous pourrions avancer avec une proposition de droit de vote sans éligibilité dans un premier temps, qu'en penses-tu ?
Avatar du membre
Anastasya Kireis
Messages : 60
Enregistré le : 23 juil. 2020, 18:49
Solde : 4,025.00 N
Banque : 13,000.00 N

30 août 2021, 21:31

- Je crois que le temps est venu de se pencher sur notre passé et de rechercher et poursuivre les responsables du désastre 2009/2020. Pendant 11 ans notre pays a été au pire sous la coupe d'une folle au mieux dans un marasme d'inactivité. Le PSC devrait assumer clairement une politique de poursuites de celles et ceux qui n'ont jamais été inquiétés pour leurs actes.

Il faudra réfléchir aux moyens. Nous n'avons pas de loi pénale - et quand bien même nous voterions une telle loi, elle ne trouverait à s'appliquer que pour les actes futurs. Je reste tout de même attachée au principe de non-rétroactivité !

Par contre, nous pourrions envisager un dispositif de bannissement. Il y a peut-être à creuser de ce point de vue. C'est probablement un point de discussion important avec AC.
Tu as entièrement raison. Si nous engageons une action, autant qu'elle soit utile et qu'elle s'inscrive aussi dans le respect des actions que nous défendons. En l'occurence, le principe de non-rétro-activité me parait absolument essentiel. Et il a été bien souvent mis à mal par l'ancien régime... ne nous abaissons pas à cela.

Pour ce qui est bannissement, peut-être pourrions tabler sur un retrait de la citoyenneté abaleconienne ? La loi sur la citoyenneté (https://abalecon.net/wiki/index.php?tit ... leconienne) stipule ceci :
Article 5. Retrait de la nationalité

Retrait suite à l'inactivité. La citoyenneté abaleconienne est retirée à l'abaleconienne qui n'a pas participé à la vie publique du pays dans les trente jours qui précèdent la vérification de son activité.

Retrait par décision de justice. La privation de la citoyenneté abaleconienne peut être prononcée par le Tribunal matriarcal contre l'abaleconienne reconnue coupable d'atteinte grave ou répétée à l'ordre public ou à la sécurité de la République ou de menace aux intérêts de la République.
Il y a peut-être matière à obtenir une "réparation" symbolique, en obtenant ainsi la déchéance de Straveis. En revanche, en ce qui concerne son larbin, je ne sais pas de quels leviers nous disposons. Il n'est pas citoyen du fait de sa condition d'homme... A moins que nous n'ayons quelque chose de plus solide, ça me parait complexe pour son cas, non ?
- Le deuxième objectif de cette législature, c'est sans doute doter nos institutions d'une loi sur le budget et la fiscalité. De grands programmes sont envisagés par AC mais sans financement. C'est sans doute la que nous serons complémentaires ! Je propose donc de réfléchir à une loi en ce sens. Il faut un budget simple et une fiscalité juste. Nous devrions ainsi conditionner le paiement d'impôts par les hommes à l'égalité politique.
Tu as raison, si nous imposons les hommes sans leur permettre de contribuer plus amplement aux débats et à la vie citoyenne, nous leur infligeons une double punition. Je suggère que nous mettions cela sur la table, même si la création d'un budget de l'état doit être basée à mon sens sur l'activité du pays et non sur la seule base des impôts et taxes individuels. Nous devons mettre à contribution tout le monde, y compris les entreprises.
- Et bien entendu, l'égalité homme - femme devrait rester un objectif majeur. C'est sans doute le point avec lequel nous aurons le plus de difficultés à maintenir une coalition avec AC cependant. Nous pourrions avancer avec une proposition de droit de vote sans éligibilité dans un premier temps, qu'en penses-tu ?
Je suis mitigée sur cette approche à tâtons. Comme j'aime le dire, quand faut cartonner, faut cartonner. Si notre score est élevée, nous pouvons poser comme pré-requis absolu à une majorité, la mise en place du vote pour les hommes et de leur éligibilité. Pourquoi pas proposer d'abord un pourcentage de représentation, qui évoluera à la hausse avec le temps ? Cela me dérange de donner des devoirs mais pas de droits... Soyons fermes et résolues sur ce point. A ce rythme, dans 5 ans, nos époux en seront encore toujours à devoir lever la main pour aller aux toilettes... ce n'est plus viable et cela jette sur notre pays, le voile du réactivisme que de maintenir la situation actuelle sans avancée majeure. S'il y a bien une chose que la cinéma m'a appris, c'est que la demie mesure est une mauvaise voie à suivre.

Je réfléchis pour voir si j'ai d'autres points à te suggérer sur le programme. Peut-être devrions-nous étudier la possibilité de rendre l'accès à certaines zones gratuites ? Je pense notamment aux quartiers résidentiels et aux lieux culturels ? Ca mettrait plus d'animation dans ces zones ? Actuellement, tout le monde doit payer pour la moindre petite activité. Cela s'entend pour des endroits à forte valeur ajoutée comme nos institutions, par exemple. Mais les zones résidentielles et culturelles ont un moindre intérêt pour les gens. En laissant un coût élevé, nous les handicapons sévèrement, les gens préfèrent participer là où ça peut rapporter. Tu vois ce que je veux dire ?
Avatar du membre
Luhset Lodukeis
Messages : 106
Enregistré le : 26 juin 2020, 10:25
Solde : 4,305.00 N
Banque : 10,316.00 N

03 sept. 2021, 10:01

Il y a peut-être matière à obtenir une "réparation" symbolique, en obtenant ainsi la déchéance de Straveis. En revanche, en ce qui concerne son larbin, je ne sais pas de quels leviers nous disposons. Il n'est pas citoyen du fait de sa condition d'homme... A moins que nous n'ayons quelque chose de plus solide, ça me parait complexe pour son cas, non ?
Je propose une loi sur le bannissement, qui ne serait pas uniquement réservée aux citoyennes mais à tout résident établi à Abalecon ou tout abaleconien. Elle pourrait être basée sur un système de nomination et un vote lors de la réunion de l'Assemblée des citoyennes. Chaque citoyenne pourrait proposer un nom. La personne qui obtient la majorité (qualifiée) des suffrages est bannie.
Je suis mitigée sur cette approche à tâtons. Comme j'aime le dire, quand faut cartonner, faut cartonner. Si notre score est élevée, nous pouvons poser comme pré-requis absolu à une majorité, la mise en place du vote pour les hommes et de leur éligibilité. Pourquoi pas proposer d'abord un pourcentage de représentation, qui évoluera à la hausse avec le temps ? Cela me dérange de donner des devoirs mais pas de droits... Soyons fermes et résolues sur ce point. A ce rythme, dans 5 ans, nos époux en seront encore toujours à devoir lever la main pour aller aux toilettes... ce n'est plus viable et cela jette sur notre pays, le voile du réactivisme que de maintenir la situation actuelle sans avancée majeure. S'il y a bien une chose que la cinéma m'a appris, c'est que la demie mesure est une mauvaise voie à suivre.
Certes si le score du PSC est élevé nous pourrions avancer rapidement sur le sujet. Je propose d'ouvrir cette possibilité pour les communes dans un premier temps et d'accorder le droit de vote à toutes les élections. Pour le droit de vote aux élections matriarcales, nous devrions l'envisager à moyen terme plutôt.
Je réfléchis pour voir si j'ai d'autres points à te suggérer sur le programme. Peut-être devrions-nous étudier la possibilité de rendre l'accès à certaines zones gratuites ? Je pense notamment aux quartiers résidentiels et aux lieux culturels ? Ca mettrait plus d'animation dans ces zones ? Actuellement, tout le monde doit payer pour la moindre petite activité. Cela s'entend pour des endroits à forte valeur ajoutée comme nos institutions, par exemple. Mais les zones résidentielles et culturelles ont un moindre intérêt pour les gens. En laissant un coût élevé, nous les handicapons sévèrement, les gens préfèrent participer là où ça peut rapporter. Tu vois ce que je veux dire ?
Je ne suis pas favorable à la gratuité. Le principe du coût permet de réguler la masse monétaire. En revanche, nous pourrions envisager de valoriser certaines zones avec une création de richesse plus forte ou, si on part sur une baisse de coût, subventionner une partie des 1000 N supportés. On voit bien que malgré ce système, la masse monétaire ne cesse de grimper et qu'on retombe dans le travers de l'accumulation sans investissement. C'est dommage.
Avatar du membre
Anastasya Kireis
Messages : 60
Enregistré le : 23 juil. 2020, 18:49
Solde : 4,025.00 N
Banque : 13,000.00 N

04 sept. 2021, 21:20

Je propose une loi sur le bannissement, qui ne serait pas uniquement réservée aux citoyennes mais à tout résident établi à Abalecon ou tout abaleconien. Elle pourrait être basée sur un système de nomination et un vote lors de la réunion de l'Assemblée des citoyennes. Chaque citoyenne pourrait proposer un nom. La personne qui obtient la majorité (qualifiée) des suffrages est bannie.
Il faut y réfléchir en prenant garde à ne pas tomber dans de l'arbitraire. C'est important, parce que nous avons toujours lutté contre ce genre de décisions au faciès.

A mon sens, la loi, si nous en créons une, ne doit pas devenir une arme future pour le BNS et ses laquais si par malheur, ils reviennent au pouvoir.

Sur le principe, je suis cependant entièrement d'accord avec toi. Je sais que nous évitons généralement de nous en inspirer, mais j'ai ouï dire qu'il existait un système de bannissement semblable en Elysios. Souhaites-tu que je me renseigne pour en connaitre le fonctionnement ?
Certes si le score du PSC est élevé nous pourrions avancer rapidement sur le sujet. Je propose d'ouvrir cette possibilité pour les communes dans un premier temps et d'accorder le droit de vote à toutes les élections. Pour le droit de vote aux élections matriarcales, nous devrions l'envisager à moyen terme plutôt.
Cela me convient de faire d'abord au local puis au national. En revanche, il faudra établir un calendrier. Le moyen terme, c'est vague et ça ne nous ressemble pas. Soyons claires : droit de vote pour toutes les élections dès que la loi est promulguée. Éligibilité aux élections locales à la promulgation de la loi. Puis éligibilité aux élections matriarchales dans les neuf mois suivants la promulgation.

Ne marquons pas d'hésitation sur le sujet, en "attendant de voir" ce que ça va donner. Cela donnerait du grain à moudre au BNS qui pourrait à raison, nous dire que nous craignons que les hommes votent mal, par exemple.
Je ne suis pas favorable à la gratuité. Le principe du coût permet de réguler la masse monétaire. En revanche, nous pourrions envisager de valoriser certaines zones avec une création de richesse plus forte ou, si on part sur une baisse de coût, subventionner une partie des 1000 N supportés. On voit bien que malgré ce système, la masse monétaire ne cesse de grimper et qu'on retombe dans le travers de l'accumulation sans investissement. C'est dommage.
Je ne l'avais pas vu sous cet angle mais effectivement, je suis d'accord avec ce que tu dis.
Avatar du membre
Anastasya Kireis
Messages : 60
Enregistré le : 23 juil. 2020, 18:49
Solde : 4,025.00 N
Banque : 13,000.00 N

21 sept. 2021, 20:39

Bon et bien, on dirait que nous n'avons pas réussi à obtenir une majorité. Je propose que nous fassions tout de même quelque chose sur le cas Stravisk. Cette garce et son gourdin de mari ne devraient pas s'en tirer à si bon compte !

Quid de l'arrivée de l'émissaire élysian ? Je suggère que nous freinions des 4 fers toute relance des relations avec eux. S'il s'avère qu'ils n'ont pas renoncé à l'eugénisme, notamment et qu'ils n'ont toujours pas de système démocratique. Nous nous sommes débarrassés d'une despote, ce n'est pas pour en accepter deux autres, aussi "gemelis" soient-ils !

La bonne nouvelle, c'est que l'AC aura besoin d'une force politique pour gouverner, mais elle peut aussi se rallier au BNS, nous devons donc la jouer fine sur ces deux tableaux. Qu'en penses-tu Luhset ?
Répondre