Bienvenue à Abalecon. Forums Partis politiques & associations Parti sans conservateurs Réunion du Parti sans conservateurs

  • Réunion du Parti sans conservateurs

  • Luhset Lodukeis

    Membre
    1 juillet 2020 à 11:11

    Luhset avait réuni quelques fidèles dans un local de Vatfèr pour organiser une réunion du parti sans conservateurs. Elle avait bien l’intention de relancer le plus ancien parti abaleconien et de le faire triompher aux prochains scrutins. Mais pour cela, il fallait reconstituer l’appareil du parti et surtout un programme capable de séduire.

    « Chers amis,

    Fidèle à ses valeurs profondément démocratiques, le parti sans conservateurs doit renaitre. L’espace politique est aujourd’hui ouvert pour permettre aux idées de notre parti de trouver leur chemin. Face aux conservatrices, emmenées par Nataliya Cosniteis, nous devons amener d’autres propositions.

    Notre pays est à un carrefour de son histoire : il doit choisir entre le retour aveugle vers le passé ou le progrès social et l’ouverture.

    Le PSC choisit la deuxième voie.

    Ensemble, reconstituons les forces du PSC et réécrivons un programme digne de ce nom en vue des prochaines échéances !

    je vous propose de travailler sur les axes suivants :

    – l’égalité homme/femme en donnant aux hommes le droit de vote et d’éligibilité à l’assemblée, rebaptisée pour l’occasion Assemblée citoyenne.

    – la primauté des communes et la limitation du rôle des institutions matriarcales aux seules compétences dévolues par la Constitution.

    – la fin du rapprochement avec Elysios, dont le seul objectif est de servir les visées eugénistes de ce pays et qui n’apportera rien de bon à Abalecon.

    Ensemble, redonnons un nouveau souffle à la démocratie abaleconienne ! »

    • Cette discussion a été modifiée Il y a 2 semaines, 1 jour par  Abalecon. Raison: Déplacement du sujet
  • Anastasya Kireis

    Membre
    23 juillet 2020 à 21:16

    Anastasya fit partie des personnes présentes qui se levèrent pour ovationner Luhset. Elle attendit pour pouvoir prendre la parole :

    – Chère Luhset, tu dis vrai et juste lorsque que tu dis que notre pays est à un carrefour. Il peut choisir de se conforter dans le conservatisme ou bien opter pour le progressisme. A quoi la première option nous a-t-elle menée ? A considérer la moitié de la population comme indigne d’avoir des droits. A laisser des fanfreluches incultes détourner la véritable volonté de Simeis pour s’octroyer le pouvoir et se prétendre « incarnations de la déesse ». Mais ne nous laissons pas flouer nos croyances. Ne nous laissons pas voler la vision originelle de Simeis qui n’a jamais appelé ses enfants à dominer les hommes. Aujourd’hui, nous devons faire renaître le PSC de ses cendres et nous poser en barrage au sinistre réactionnaire qui nous guette ! Je propose que tu sois à la tête de notre parti, Luhset. Pour porter nos valeurs et l’entier charisme de notre formation !

  • Luhset Lodukeis

    Membre
    24 juillet 2020 à 08:08

    – Chère sœur, je te remercie pour ton soutien. Mais c’est ensemble, avec le concours de tous les membres du PSC, que nous arriverons à faire sortir Abalecon de l’ombre. Les élections générales approchent, je souhaite consolider notre programme pour offrir une vraie alternative au règne du BNS. Le BNS n’a pas d’autres idées qu’enfermer Abalecon et ses habitants dans une prison – dorée certes – mais une prison quand même. Travaillons sur un programme : institutions, diplomatie, immigration, sécurité, défense et développement économique. Proposons des alternatives concrètes et réalisons l’égalité. Un pays moderne doit regarder vers l’avenir.

    • Luhset Lodukeis

      Membre
      5 août 2020 à 13:11

      En vue des élections générales, je propose de reprendre les axes de notre programme : égalité, communes et ouverture sur le monde.

      Le PSC défendra l’égalité homme/femme en permettant à ces derniers d’accéder à la citoyenneté abaleconienne au même titre que les femmes. Il faut insister sur le fait qu’il ne s’agit pas d’une remise en cause de la place particulière de la femme à Abalecon mais de la volonté de faire de notre pays un Etat démocratique tourné vers l’activité de ses membres. Plus les citoyens seront nombreux, plus la démocratie et l’activité seront fortes. S’il est élu, le PSC proposera donc une modification de la constitution afin d’ouvrir l’assemblée citoyenne aux hommes.

      Le BNS propose de supprimer la démocratie directe au profit d’une démocratie indirecte, avec une assemblée constituée de 49 membres élues. Le PSC est favorable à la démocratie directe mais comprend aussi la logique de parti qui permet de stabiliser les institutions et de garantir leur fonctionnement. Aussi, nous sommes contre la proposition du BNS si elle n’introduit pas des mécanismes de démocratie directe : droit d’initiative populaire et référendum.

      Le BNS propose également d’introduire dans la constitution la primauté matriarcale en cas de faible activité. Le PSC est résolument contre et pense que seul l’encouragement à l’activité dans les communes permettra de les faire fonctionner. Le PSC propose de doubler la création de richesse dans les communes (de 1N à 2N et de 5N à 10N) afin de stimuler la participation des habitants à la vie de celle-ci. Les compétences de la Matriarche doivent être strictement encadrées à ce que la Constitution prévoit. Nous reviendrons sur la loi sur les agences en l’abrogeant. A la place, nous proposerons de créer des structures intercommunales lorsque les communes voudront mettre des moyens en commun pour exercer leur compétence. Ce n’est pas à la Matriarche d’exercer ces compétences mais aux communes. Exemple : l’éducation n’est pas une compétence matriarcale, c’est explicitement prévu par la constitution. Il n’est donc pas question de créer une université matriarcale. En revanche, les communes pourront exercer ensemble leur compétence éducation en créant une université intercommunale.

      S’agissant de l’ouverture au monde, nous pensons que s’enfermer dans la confédération gémélis est une erreur. Elysios est un pays qui partage certes une origine commune avec Abalecon mais n’en reste pas moins un état totalitaire contrôlant ses habitants, de la naissance à la surveillance généralisée. Le PSC refuse de voir notre pays s’aliéner avec Elysios. Nous pensons au contraire que le retour dans les institutions internationales est une opportunité. Le PSC soutient le retour d’Abalecon au sein de la Ligue des Etats Modernes. L’avancée diplomatique avec la CSH – si elle nous a surpris dans le contexte actuel – est satisfaisante et doit être étendue à d’autres nations qui partagent nos valeurs démocratiques. Le PSC soutiendra des coopérations avec les démocraties du micromonde.

Connectez-vous pour répondre.

Publication originale
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant