Les institutions abaleconiennes sont organisées autour du principe de séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Elles tiennent compte des spécificités de la nation abaleconienne, dans le respect du culte de Simà et de la primauté accordée aux femmes dans notre pays.

Les institutions sont organisées par la Constitution d’Abalecon qui est le texte organique du pays.

La Matriarche

Le palais matriarcal

La Matriarche (Mérèt Kemèis) est le chef de l’Etat abaleconien. A ce titre, elle dispose du pouvoir exécutif. Elle est aussi le chef spirituel du Culte de Simà, religion officielle d’Abalecon.


La Kenbèt

La Kenbèt

L’Assemblée des citoyennes (Kenbèt) est constituée des citoyennes d’Abalecon. Elle propose, discute de vote les lois d’Abalecon


La Sedszàt (Conseil de la République)

La Sedszàt

La Sedszàt (Conseil de la République) connait de l’appel des jugements des tribunaux communaux. Elle est le tribunal le plus important du pays et rend justice au nom de la Matriarche. Fait intéressant : c’est la seule institution abaleconienne où les hommes ont le possibilité d’exercer une charge.