Institutions

Les institutions abaleconiennes sont très anciennes et reposent sur la place particulière occupée par la femme dans la société.

Les institutions sont régies par la Constitution d’Abalecon, qui assure la séparation des pouvoirs.

La Matriarche

Palais matriarcal de Pjednè

Servante de Simà, la Matriarche est la cheffe de l’Etat abaleconien. Elle elle garante de l’unité nationale. Elle détient le pouvoir exécutif qu’elle confie au Conseil matriarcal.

La succession au trône matriarcal est fondée sur le principe du choix par Simà de celle qui la représentera sur terre. Concrètement, c’est par la voie du tirage au sort que la Matriarche est choisie, ce qui est un cas unique dans le micromonde.

Le Conseil matriarcal

Palais des Délégations

La Matriarche confie le pouvoir exécutif à trois conseillères matriarcales qui exercent les compétences dévolues à la servante de Simà par la constitution : affaires intérieures, affaires étrangères et économie/finances.

Les conseilères sont élues parmi les citoyennes abaleconiennes pour une durée de 4 mois renouvelables mais non consécutivement sur la même délégation.

L’Assemblée des citoyennes

L’Assemblée des citoyennes

L’Assemblée est constituée de l’ensemble des citoyennes abaleconiennes. Chaque citoyenne abaleconienne dispose du droit de proposer une loi. Cette assemblée discute et vote les lois. Elle élit les déléguées qui gouverneront Abalecon. C’est en son sein que la Matriarche est choisie.

Le Conseil de la République

Conseil de la République

Le Conseil de la République détient le pouvoir judiciaire suprême abaleconien. Il connait l’appel des jugements des tribunaux communaux et est juge de première et dernière instance en matière matriarcale.

La Conseillère de la République est tirée au sort parmi les citoyennes abaleconiennes pour une durée de 4 mois.

Le quartier des Trois Pouvoirs

La plupart des bâtiments officiels matriarcaux sont situés à Pjedné. Le palais matriarcal et le temple majeur sont situés au coeur de la capitale abaleconienne. De petite taille, ces bâtiments ont vite atteint leur limite dès lors que la bureaucratie abaleconienne a commencé a prendre de l’importance.

Quartier des Trois Pouvoirs

Pendant la période républicaine, il est décidé de construire un nouveau quartier dédié aux institutions politiques. Résolument moderne tout en s’inspirant de l’héritage gémélis, ce quartier accueille aujourd’hui l’essentiel des institutions matriarcales : l’Assemblée, le Conseil de la République ainsi que l’ensemble des bâtiments administratifs des délégations matriarcales. Le quartier accueille également un nouveau temple dédié à Simà : le temple de Simà Gémélis.